Bertrand, compétences certifiées

François Banizette

Grâce à la VAE!

Bertrand est inspecteur sur un site industriel chimique depuis 4 ans et il n’a pas le diplôme…

Mais ça, c’était avant!

Avant de certifier ses compétences par validation des acquis de son expérience (VAE) depuis le Point Régional Conseil des Landes.

Désormais, il est titulaire de la licence professionnelle, spécialité inspection des sites industriels.

Avec les félicitations du jury. Et les nôtres aussi.

Bertrand a accepté de nous raconter son parcours et nous l’en remercions très sincèrement.

Témoignage…

 

 

Bonjour Bertrand,

CIBC SA : Comment l’idée de certifier vos compétences s’est-elle imposée à vous?

BertrandDepuis la fin de mes études, j’ai toujours travaillé dans mon métier, la chaudronnerie industrielle. Comme je travaille dans une entreprise qui favorise la formation de ses employés en octroyant un budget formation supérieur à ses obligations, j’ai pu compléter ma formation initiale. 

J’ai donc acquis des compétences complémentaires qui m’ont permis d’évoluer au sein de la DRT (Dérivés Résiniques et Terpéniques). J’ai aussi profité de l’essor industriel de celle-ci pour m’orienter vers le métier d’inspecteur (métier en expansion dans l’industrieNdlr : #Bonàsavoir  La semaine de l’industrie du 30 mars au 05 avril 2020 ). 

N’ayant pas le diplôme en adéquation au métier que j’exerçais, j’ai décidé en accord avec mon employeur de valider les acquis de mon expérience. Cela a été un choix personnel, encouragé et accompagné par mon employeur.

 

 

CIBC SA : Le premier livret (dit de recevabilité) était vraiment très costaud… Quels sont les concours et les soutiens dont vous avez bénéficié?

Bertrand : Pour la constitution du premier livret, il m’a fallu environ 5 mois.

J’ai traité tour à tour :

  1. De ma situation administrative;
  2. Du détail de mon parcours : récapitulatif de mon expérience, les diplômes obtenus, les formations et stages avec certificat;
  3. D’un portfolio (CV détaillé et approfondi);
  4. D’une lettre présentant mon parcours professionnel et personnel;
  5. D’une synthèse récapitulative des savoirs capitalisés;
  6. D’une fiche de mon emploi du moment, mettant en valeur mes savoirs et savoirs faire.

Pour mettre en place et constituer le livret 1, j’ai été aidé par le CIBC Sud Aquitaine à St-Paul-Lès-Dax (Sonia DUXIN – Consultante), le service RH de mon entreprise, mes collègues de bureau, ainsi que ma famille. Je les remercie encore, toutes et tous.

 

 

CIBC SA : Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux personnes qui souhaitent, comme vous, s’engager dans un parcours de validation des acquis de l’expérience?

Bertrand : Je ne sais pas si je peux donner des conseils… Mais il faut faire preuve de beaucoup de volonté, de ténacité et de persévérance. Lors de la rédaction, on peut avoir des périodes de doute et l’entourage est primordial : il nous remobilise, redonne confiance. Moi, j’ai eu cette chance là… Et quoiqu’il arrive, le travail personnel finit par payer!

 

 

 

 

 

 

Nous contacter
Nous contacter